Allergie au soleil, quels sont les risques ?

L’allergie au soleil ou photosensibilité est un terme parfois utilisé pour décrire un certain nombre d’affections dans lesquelles une éruption cutanée se manifeste sur la peau exposée à la lumière du soleil. La forme la plus courante de cette pathologie est la lucite, également connue sous les noms d’actinodermatose et d’actinite. Certains individus héritent la photosensibilité de leurs ascendants, tandis que d’autres n’en manifestent les symptômes qu’après avoir été soumis à d’autres facteurs comme des médicaments. Quels dangers courent les personnes qui en souffrent ? Quels sont les risques ?

Qu’est-ce qu’une allergie au soleil ?

Une allergie au soleil est une réaction du système immunitaire à la lumière du soleil. Elle se manifeste le plus souvent, par une éruption cutanée de couleur rouge. Les parties les plus couramment touchées concernent celles qui sont couramment nues et comprennent le cou, le dos des mains, la surface extérieure des bras, ainsi que les jambes. Dans de rares cas, la réaction cutanée peut être plus sévère, produisant des urticaires ou de petites ampoules qui peuvent même se propager aux zones revêtues.

Les types de photosensibilité les plus communs sont la lucite, le prurigo actinique, l’éruption photo-allergique et l’urticaire solaire. L’apparence de la peau affectée peut varier considérablement selon le trouble à l’origine du problème. Les signes et les symptômes peuvent inclure une rougeur, des démangeaisons ou des douleurs, de minuscules bosses, des croûtes et un saignement. Les signes et les symptômes ne se développent généralement que sur les parties exposées au soleil et apparaissent habituellement au bout de quelques heures après l’exposition.

Femme éternuant

Causes

La lumière du soleil est constituée de deux types de rayons ultraviolets, à savoir les UV de type A et les UV de type B. Les individus concernés peuvent être allergiques à un type ou aux deux. Les chercheurs soupçonnent les rayons ultraviolets de provoquer des changements dans certaines parties de la peau exposées au soleil. Le système immunitaire des patients allergiques identifie par erreur cette peau altérée par le soleil à des corps étrangers, à l’instar des bactéries et des virus. Cela déclenche le système immunitaire qui lance une attaque aboutissant à une réaction allergique.

Dans certains cas, les produits chimiques appliqués à la peau (lotion ou parfum) ou ceux présents dans des médicaments comme la décoction de millepertuis peuvent entraîner une réaction allergique après exposition au soleil. Les UV interagissent avec le composé incriminé et les cellules immunitaires le traitent comme un corps étranger.

Traitement

Le traitement dépend du type d’allergie (voir notre article sur les allergies) dont vous souffrez. Pour les cas les moins graves, il suffit simplement d’éviter de vous exposer au soleil pendant quelques jours pour voir s’estomper les signes et les symptômes. Les crèmes à base de corticostéroïdes permettent en général de venir à bout de la plupart des symptômes. L’hydroxychloroquine (Plaquenil) peut également atténuer les symptômes de certains types d’allergies au soleil. Si vous souffrez d’une forme sévère, votre médecin pourrait suggérer que vous vous exposiez graduellement votre peau à la lumière du soleil chaque printemps. La photothérapie utilise une lampe aux ultraviolets pour illuminer les zones les plus fréquemment  exposées. La prévention consiste à utiliser une crème solaire, limiter son exposition et porter des vêtements adéquats.

Soleil sur les champs

Risques et complications

La plupart des réactions de photosensibilité disparait éventuellement d’elles-mêmes et ne cause aucun dommage permanent. Toutefois, les symptômes d’une allergie au soleil peuvent s’aggraver en cas de maladie sous-jacente ou lorsque l’exposition a été sévère. Certaines réactions peuvent se poursuivre pendant des années après l’expiration de l’exposition. Les complications peuvent inclure une photosensibilité continue, qui est susceptible d’entraîner une photodermatite chronique. Elles peuvent aussi induire une hyperpigmentation ou des taches sombres sur la peau, de même que le vieillissement prématuré de la peau. La complication la plus grave est sans aucun doute le cancer de la peau ou mélanome

Les risques liés à l’allergie au soleil sont généralement faibles si le patient limite son exposition au soleil et utilise des moyens de prévention comme les crèmes solaire et des vêtements qui couvrent tout le corps. Le cancer de la peau, qui constitue la complication la plus grave est plutôt rare si l’individu se traite correctement et observe les précautions prescrites par le dermatologiste. En réalité les risques liés à la photosensibilité sont plutôt d’ordre esthétique.

Leave a Reply