Les chiffres de l’éjaculation précoce en France

L’éjaculation précoce est un trouble sexuel qui touche de nombreux hommes aujourd’hui en France. Les causes peuvent être variées : psychologiques, physiques, comportementales… Toutefois, seulement 15% des hommes touchés par ce trouble arrivent à l’avouer. Pourtant, ce n’est absolument pas une maladie, bien au contraire! Il s’agit d’un dysfonctionnement sexuel qui se soigne! Certes, c’est une situation qui peut être très difficile à vivre pour les hommes car ils ont alors peur de ne pas satisfaire leur partenaire. Parfois, certains peuvent même avoir du mal à engager de nouveaux rapports car ils se sentent humiliés. Or, il ne faut pas culpabiliser. L’important est d’en discuter librement avec sa partenaire et de consulter un spécialiste si le problème persiste. Mais alors combien d’hommes sont touchés par ce trouble, et comment en venir à bout?

Qu’est-ce que l’éjaculation précoce ?

L'éjaculation précoce n'est pas une fatalitéL’éjaculation précoce est un dysfonctionnement de l’éjaculation qui survient avant que l’homme ne le souhaite et qu’il ne peut alors pas se retenir. Généralement, on parle d’éjaculation précoce lorsque l’homme éjacule moins de deux minutes après la pénétration. Mais pour certains hommes, cela peut arriver lors d’une stimulation avant la pénétration, ou même pendant celle-ci.

Cette situation peut créer chez l’homme une certaine détresse du fait qu’il n’arrive pas à contrôler son excitation. Le sentiment le plus souvent observé est celui de la honte de ne pas arriver à satisfaire sa partenaire. Si le problème n’est pas traité à temps, cela risque alors de nuire à la stabilité du couple et entrainer des problèmes plus graves par la suite car les choses ne vont pas en s’arrangeant. Si le problème persiste au-delà de six mois, il faut alors consulter son médecin au plus vite afin de déterminer la source du problème. Ce n’est pas une maladie et les solutions pour faire l’amour plus longtemps existent. Parfois, des exercices de rééducation peuvent suffire à régler ce souci. Dans d’autres cas, des médicaments peuvent être prescrits par un médecin, ou encore des consultations chez un psychologue peuvent être recommandées. Il s’agit en effet souvent d’un manque de confiance en soi, parfois simplement passager. Enfin, s’il s’agit d’un problème physique, une intervention chirurgicale peut être envisagée. Quoi qu’il arrive, il convient d’en parler si le problème persiste afin de ne pas s’enfoncer dans un schéma négatif. Ce trouble est d’ailleurs désormais le premier motif de consultation des hommes chez leur sexologue.

Quelques chiffres de l’éjaculation précoce en France

Statistique éjaculation précoceIl est difficile d’évaluer le nombre ou le pourcentage d’hommes qui sont touchés par le trouble de l’éjaculation précoce. En France, environ 20% des hommes disent en souffrir. Mais selon un récent sondage, 43% des femmes prétendent que leur partenaire est concerné. Bien sûr, il y a une grande part d’ombre car beaucoup refusent d’en parler, la plupart du temps par honte. D’ailleurs, seulement un homme sur deux en parle avec leur partenaire.

Sur ces 20% d’hommes touchés par l’éjaculation précoce, les deux tiers le sont de manière systématique. Pour les autres, il s’agit généralement d’un problème occasionnel et passager, souvent causé par une période de stress. Cest le cas pour 30% des hommes souffrant déjaculation précoce.

Il convient également de prendre en compte le degré de précocité de l’éjaculation. En effet, parmi ces hommes touchés par l’éjaculation précoce, certains éjaculent au bout de quelques minutes après la pénétration, d’autres avant même que celle-ci ne survienne. Selon certains sexologue, une éjaculation précoce est une “éjaculation qui survient dans la majorité des rapports sexuels en moins de deux à quatre minutes après la pénétration, et qui gêne au moins un des deux partenaires”. Là encore, les avis divergent et les sexologues ne sont pas tous daccord avec cette affirmation.

Dautres pensent au contraire que léjaculation précoce se définit lorsque lhomme éjacule moins de deux minutes après léjaculation.

Les solutions pour y remédier

SolutionsMais fort heureusement, il existe des solutions pour arriver à maitriser son excitation et venir à bout de ce problème.

Dans un premier temps, continuez à avoir des rapports sexuels en utilisant un préservatif plus épais afin de diminuer la sensibilité que vous pourrez ressentir. Cela pourra également vous être utile en pratiquant la technique dite du « squeeze ». Cette technique consiste à exercer une pression, pendant le rapport sexuel, sur le pénis à la base du gland, ce qui vous aidera à calmer votre excitation.

Une autre solution naturelle est d’effectuer des exercices de rééducation sexuelle, afin de rééduquer le corps. Dans un premier temps, les exercices de Kegel peuvent être une option intéressante. Mis au point par le Dr Kegel, ils permettent de raffermir les muscles pubococcygiens, autrement appelés les muscles PC, situés au niveau du scrotum. Commencez par localiser votre muscle PC en interrompant le flux de votre urine lorsque vous êtes aux toilettes. Il s’agit tout simplement du muscle qui rend cette action possible. Les exercices de Kegel travaillent autour de ce muscle pour le renforcer. Ils ne présentent pas de difficulté et peuvent être effectués partout, et n’importe quand. Le principe est simple : contractez le muscle PC pendant quelques secondes, puis relâchez-le pour la même durée. Répétez ensuite cette action plusieurs fois. Attention toutefois à ne pas vouloir en faire trop et trop vite. Commencez par le contracter pas plus de cinq secondes. Au bout de quelques jours ou d’une semaine, vous pourrez alors augmenter progressivement la durée de contraction.

Sachez également que si vous souffrez d’éjaculation précoce, il est recommandé d’éviter la position du missionnaire car celle-ci risquerait d’avancer le moment de l’éjaculation. En effet, cette position met les muscles plus en tension que dans d’autres positions, ce qui rend difficile pour l’homme de les contrôler.

De plus, on a récemment vu l’arrivée d’un nouveau médicament contre l’éjaculation précoce en France, le Priligy ou encore Vitaros. Il permettrait non pas de guérir mais d’au moins retarder l’éjaculation, et ainsi prolonger le rapport sexuel. C’est un traitement qui peut temporairement aider les hommes qui manquent simplement de confiance en eux. Mais lorsque le trouble est plus profond, cette solution n’est toutefois pas suffisante et doit alors s’accompagner d’un suivi psychologique. Les médecins le recommandent généralement lorsqu’ils prescrivent ce médicament.

Leave a Reply